La notation internationale

théorie chiffrage des accords :

Théorie chiffrage des accords : comment chiffrer des accords ?

Pour commencer avec un peu de théorie musicale, un accord en musique est un ensemble d’au moins trois notes jouées en même temps et portant un nom.
La première chose à comprendre dans les symboles d’accord, ce sont les lettres. Effectivement, les lettres majuscules que tu verras dans les symboles d’accord sont C, D, E, F, G, A et B.
Pour les nommer voici l’astuce de la théorie chiffrage des accords qui est la plus simple ! On va suivre l’alphabet soit A, B, C, D, E, F, G.
Dans le même ordre tu vas réciter “Do, Ré, Mi, Fa, Sol”…La (A), Si (B), Do (C), Ré (D), Mi (E), Fa (F), Sol (G).
De plus, chacune de ces lettres peut également être accompagnée d’un dièse (♯) ou d’un bémol (♭). Ces lettres (avec et sans altération) représentent toutes les notes de la portée. En outre, les lettres que tu vois représentent la fondamentale ou la tonique (la première note de toute gamme majeure ou mineure) de l’accord en cours de construction.
Si tu vois C♭, ce qui signifie que la tonique de cet accord est un Do♭.
Si tu rencontres également un jour un C/B♭. Remarque que maintenant tu as deux lettres à regarder.
Et à partie de là, les choses peuvent devenir un peu confuses.
La première lettre, C, est notre accord principal, et donc la tonique est passée de B♭ à C. Cependant, C/B♭signifie qu’un accord de C sonne sur une basse de B♭. Si on suit la même logique, un F/G suit la même règle : un accord de F sur une basse de G. Ensuite, si tu prends un accord de Am. Cela signifie que La est la tonique de cet accord. En plus des lettres mentionnées précédemment, tu peux voir un petit « m ». Ceci indique la qualité des accords.

Théorie chiffrage des accords : la qualité des accords

La qualité de l’accord fait référence aux intervalles qui définissent l’accord.
Les principales qualités d’accord sont les suivantes quand tu débutes. Mon accord est-il majeur ou mineur ?

Théorie chiffrage des accords : écrire les accords majeurs

Les accords majeurs sont le plus souvent représentés par une lettre majuscule sans autre symbole. Par exemple, si vous voyez la lettre “G” sur une partition, tu peux être sûr qu’il s’agit d’un accord majeur de SOL.
En outre, ne confonds pas avec les accords de septième. Effectivement si tu vois un “M” majuscule à côté de la lettre, il s’agit d’autre chose. Si par exemple tu découvres un GM7. Il s’agit d’un autre type d’accord appelé majeur septième.

Théorie chiffrage des accords : écrire les accords mineurs

Les accords mineurs sont le plus souvent représentés par des lettres minuscules, accompagnées d’un “m” minuscule ou par elles-mêmes, par exemple, d ou dm. Les lettres minuscules peuvent prêter à confusion lorsqu’il s’agit de lettres comme c, a et f, c’est pourquoi les musiciens préfèrent généralement ajouter le “m”. Les accords mineurs peuvent également être représentés par une lettre majuscule et un “m” minuscule, par exemple, Dm.

video

    CHANSONS A TRAVAILLER :

    « » page 1 / 7

    Partager sur facebook
    Je partage sur Facebook
    Retour haut de page
    Nouveau Yooplayer ?
    Inscris-toi ici pour accéder au contenu exclusif de Yooplay et devenir toi aussi un Yooplayer :
    Déjà Yooplayer ?

    Connecte-toi ici :

    Métronome

    - Choisis ta vitesse, le nombre de temps et appuie sur Jouer.
    - Utilise Tap pour tapper voulue la vitesse avec ta souris et appuie sur Play
    - Utilise les options (roue crantée) pour modifier le son du métronome.