DICTION ET ARTICULATION : LES SECRETS (partie 1)

Exercice de diction et d’articulation

Les chanteurs se distinguent des autres musiciens en ce que leur champ d’expression artistique inclut un texte littéraire. Chanter des mots, plutôt que de les prononcer, présente des exigences articulatoires particulières. Les voyelles ont une hauteur de son spécifique et sont soutenues selon les exigences rythmiques de la musique. Ainsi, le mot chanté est nécessairement une déformation du mot parlé. Cependant, si le mot chanté est bien articulé, il sera aussi compréhensible que son homologue parlé – et il peut porter une expression musicale qui va bien au-delà de sa signification littéraire.

Comment bien articuler ?

Le langage quotidien, a tendance à être assez imprécis, et varie en fonction des différences régionales, des accents, des dialectes, etc. Lorsque les habitudes d’élocution sont transposées en chanson, les défauts sont amplifiés. Les voyelles impures et les consonnes imprécises deviennent évidentes, rendant souvent difficile la compréhension des mots. L’articulation excessive est plus fréquente dans le chant que dans la parole, car la bouche doit être beaucoup plus ouverte dans le chant. La langue et les lèvres doivent bouger plus loin et nous devons travailler plus fort pour les déplacer sur de plus grandes distances. C’est encore plus difficile dans les aigus.

Bien articuler

Souvent, lorsque nous nous sommes suffisamment familiarisés avec les notes d’une chanson et que nous commençons à penser davantage aux mots, nous nous concentrons sur l’articulation et notre prestation devient hachée plutôt que fluide et connectée. Au lieu de former les consonnes rapidement et clairement, nous les accentuons trop. Afin d’éviter ce débit haché, nous devons conserver un son riche, rond et résonnant. Ceci est particulièrement vrai pour les chanteurs a cappella.

Technique pour une bonne diction

Pour former des mots qui seront compris, et en même temps communiquer un message musical et ses émotions, nous devons nous rappeler les principes de la résonance :
– une gorge ouverte et détendue
– un ton riche
– des voyelles pures et adaptées

Améliorer élocution par la détente

L’une des meilleures façons de comprendre comment obtenir une mâchoire et une gorge ouvertes et détendues pendant l’articulation est de chanter une chanson entière sur un seul son de voyelle ouverte, plutôt que de prononcer les mots. “Oh” est un merveilleux son de voyelle à utiliser, tout en pensant à la production opératique et cultivée de cette voyelle et au concept de chanter “à travers” la voyelle. Après avoir pratiqué de cette manière, essaye de garder le même sentiment ouvert et détendu lorsque vous ajoutez les mots de la chanson, en pensant “Oh”, mais en chantant les mots à travers le sentiment ouvert “Oh”. Idéalement, la ligne vocale sera un ton presque continu, comme lorsque vous avez chanté uniquement le son de la voyelle.

Le rôle des consonnes

Alors que les voyelles sont les supports du ton vocal, les consonnes en sont les interrupteurs. Le sens des mots ne peut être communiqué et le temps et le rythme du chant ne peuvent être transmis avec précision si les consonnes ne sont pas bien articulées.

Projection des consonnes

Il faut mettre davantage l’accent sur les consonnes afin que les mots soient compréhensibles pour l’auditoire par-dessus le fond instrumental. Mais, comme les chanteurs a cappella se produisent sans accompagnement, il n’y a rien pour soutenir l’élan du son et le message de la chanson lorsqu’une pause se produit. En fait, lorsque les chanteurs a cappella articulent trop, les con- sonnes arrêtent complètement le flux sonore et il y a des “espaces blancs”.

Force et énergie

Puisque les consonnes façonnent le ton, plus la qualité, l’intensité et la continuité du ton sont bonnes, plus il peut être articulé avec précision par des consonnes précises. Des consonnes rapides et claires ne “hachent” pas une ligne de chant, mais lui donnent forme et énergie.

Et les voyelles ?

Il faut toujours donner le plus de valeur temporelle possible à la voyelle, en particulier dans le chant legato. Les consonnes doivent recevoir le moins de valeur temporelle possible, mais suffisamment de force et d’énergie pour être bien projetées.

Règles concernant les exercices de diction et d’articulation :

– Les consonnes doivent être pensées sur la même hauteur que la voyelle qu’elles précèdent, pour éviter que l’attaque tonale ne soit écossée ou plate.
– Les consonnes doivent être articulées distinctement, librement et avec souplesse, rapidement, et aussi naturellement et simplement que dans un discours dramatique.
– Articule le son propre de chaque consonne ; ne substitue pas l’une à l’autre.
– Fais en sorte que les voyelles soient longues et les consonnes courtes. Ne pas raccourcir la longueur rythmique complète de la voyelle en anticipant la consonne finale.

Comment améliorer ma diction pour le chant ?

Si tu te demandes comment améliorer ta diction, voici la réponse ! Je te conseille de faire et de pratiquer de manière régulière les exercices suivants :
– Pratique les virelangues
– Étudie la phonétique (IPA)
– Pratique des voyelles
– Pratique les consonnes
– Fais des bourdonnements de lèvres et des trilles de la langue
– Incorpore l’appui du souffle

Les secrets de l’articulation (1ère partie)
video
Nouveau Yooplayer ?
Inscris-toi ici pour accéder au contenu exclusif de Yooplay et deviens toi aussi un Yooplayer !

✅ tous les instruments ✅ tous les niveaux ✅ tous les cours ✅ toutes les chansons

Chansons à apprendre :

« » page 1 / 7
Retour haut de page
Nouveau Yooplayer ?
Yooplay outils d’apprentissage musical
Inscris-toi ici pour accéder au contenu exclusif de Yooplay et deviens toi aussi un Yooplayer !
Déjà Yooplayer ?
Connecte-toi ici :

Métronome

- Choisis ta vitesse, le nombre de temps et appuie sur Jouer.
- Utilise Tap pour tapper la vitesse avec ta souris et appuie sur Play
- Utilise les options (roue crantée) pour modifier le son du métronome.
Plus d'infos : métronome gratuit en ligne