Exercice pour apprendre à respirer par le ventre

Apprends à utiliser la respiration abdominale

Comment respirer par le ventre pour chanter :

Respirer pour vivre est l’une des choses les plus naturelles que nous fassions, tout le monde le fait sans même y penser. Mais respirer en chantant, c’est une autre histoire. Un chant magnifique et sans effort repose toujours sur une technique de respiration irréprochable.
Ici tu trouveras des exercices techniques pour apprendre la technique de respiration ventrale pour bien chanter. Tu trouveras ici la manière la plus efficace de respirer en chantant. Tu apprendras également à reconnaître les méthodes de respiration incorrectes.
Cela te permettra du coup d’autocorriger les mauvaises habitudes que tu urais pu prendre. La principale différence entre la respiration dans la vie de tous les jours et la respiration pour le chant est le degré de contrôle conscient que nous appliquons à cette dernière. 
Nous devons développer ce contrôle jusqu’à ce que les actions nécessaires à notre respiration deviennent des réflexes conditionnés.

Si nous examinons les mécanismes de notre respiration, nous constatons que le principal muscle responsable de l’introduction de l’air dans le corps est le diaphragme. C’est un muscle en forme de dôme placé entre nos poumons et notre cavité abdominale. Le diaphragme se déplace vers le bas lorsque nous inspirons. Il crée ainsi un vide dans nos poumons qui leur permet de se remplir d’air. Et lorsque nous expirons, le diaphragme remonte. Les poumons reprennent ainsi leur forme initiale et, avec l’aide des côtes et des muscles abdominaux, l’air est expiré. La respiration pour le chant se compose de 4 étapes : l’inspiration, la suspension, l’expiration contrôlée et la récupération.

L’inspiration pour le chant

L’inspiration d’air pour le chant est plus rapide que dans la respiration naturelle. Cela nous permet d’inspirer plus d’air et de l’envoyer plus profondément dans nos poumons. L’air doit entrer dans notre corps facilement et sans bruit. Cela peut être encouragé en soulevant le palais mou et en relaxant les muscles de notre gorge, exactement comme nous le faisons lorsque nous bâillons.

Pour que tout ce processus se déroule en douceur, nous devons nous assurer que trois conditions posturales sont réunies avant d’inspirer. Nnotre poitrine doit être confortablement haute. Notre bas-ventre confortablement rentré. Notre haut-ventre libre de ses mouvements. Dès qu’une de ces 3 conditions fait défaut, des problèmes apparaissent.
Cependant, si notre posture est correcte, chaque fois que nous inspirons, nous devrions sentir l’air descendre dans le corps et le milieu de notre corps se dilater, presque comme si c’était le souffle qui provoquait l’expansion plutôt que le déplacement des viscères.
Nous devrions voir notre dos et nos côtés se dilater, mais la plus grande expansion devrait se produire à l’avant du corps.
Tu peux vérifier la bonne exécution en plaçant vos mains sur vos côtés, l’index juste en dessous des dernières côtes.

L’expiration pour le chant

On dit de l’expiration qu’elle est contrôlée, quand en coordination avec les cordes vocales, elle produit la phonation. L’expiration doit se faire lentement, le diaphragme relâchant sa tension et revenant à sa position initiale. L’une des meilleures façons de contrôler l’expiration est d’essayer de maintenir l’expansion autour du milieu du corps lorsque tu expire.

La pratique du sifflement est un excellent moyen de ralentir ta respiration pour le chant.
L’idée est de forcer ton soutien abdominal (le ventre) sans perturber le son. Cela t’aide également à apprendre sortir un filet d’air. Tu contrôle ainsi tel un robinet d’eau la quantité d’air qui sort.
Tu peux faire et exercice en position assise, debout ou couchée. L’important est de se détendre en le faisant. Je préconiserais d’abord la position allongée, puis assise et enfin debout. Assure-toi que tes mains sont sur ton ventre afin de pouvoir contrôler l’entrée et la sortie d’air.
Inspire lentement par le nez ou la bouche et ressens tes poumons se remplir et ton diaphragme se mouvoir. Expire, colle tes dents sur le devant des dents et régule le flux d’air. Tu devrais entendre un sifflement stable et régulier. Un peu comme un bruit de ballon qui se dégonfle de manière continue et régulière. Le but de cet exercice est de maintenir la pression sur les poumons gonflés tout en maintenant la stabilité de ta voix.  

Cette approche optimise le travail des muscles abdominaux car elle nécessite que de l’air soit poussé via une toute petite ouverture. On peut parfois faire cet exrecice églament avec une paille. Tu devrait sentir le travail respiration abdominal. C’est le paradoxe entre les muscles abdominaux qui poussent l’air alors que les muscles entre les côtes tentent de retenir l’air. Si tu fais cela bien, le son devrait ressembler davantage à  « ssssssssssssssssss » .
En conclusion : Un « ssssssssssssssssss » léger, stable, droit et continu comme un fil qui se déroule devant tes yeux.

Partager sur facebook
Je partage sur Facebook
Retour haut de page
Nouveau Yooplayer ?
Inscris-toi ici pour accéder au contenu exclusif de Yooplay et devenir toi aussi un Yooplayer :
Déjà Yooplayer ?

Connecte-toi ici :

Métronome

- Choisis ta vitesse, le nombre de temps et appuie sur Jouer.
- Utilise Tap pour tapper voulue la vitesse avec ta souris et appuie sur Play
- Utilise les options (roue crantée) pour modifier le son du métronome.